Accéder au contenu principal

Titan Desert 2020, deuxième étape. Josep Betalú impose son leadership

Le cycliste Josep Betalú de l’équipe KH7-Logifrio remporte à lui seul la deuxième étape du Titan Desert 2020 Almería et est classé leader. Silvia Roura est déjà la deuxième classée au classement général après Clàudia Galicia. L’équipe, très soudée et équipée de nos GPS Cross et Trail 2, continue de profiter de la compétition.

Tabernas, le 11/03/2020

Josep Betalú, le leader de l’équipe KH7 LogifrIo, quatre fois vainqueur consécutif du Titan Desert et principal candidat à la victoire à l’occasion du quinzième anniversaire de la course, a montré pourquoi il est considéré comme le roi du désert. Pendant ce temps, Miguel Induráin, père et fils, était ravi de franchir la ligne d’arrivée.

Hier à Betalú, après avoir terminé quatrième le premier jour et à seulement deux secondes du vainqueur de l’étape, la victoire ne lui a pas échappé. Pour ce faire, il a dû se battre en duel avec l’un des meilleurs cyclistes VTT espagnols, le Cantabrique Sergio Mantecón, neuvième lors de la dernière course du championnat du monde de la spécialité. Mais la force de l’équipe, les jambes et la tête de Josep l’ont conduit à la victoire.

Iván Díaz, «écuyer» de Josep, lui a ouvert la voie avec un dernier relais, après quoi Sergio Mantecón et Josep Betalú lui-même se sont échappés vers le but seuls. Mantecón a crevé et cela l’a séparé de la lutte pour la victoire finale. Josep a ainsi rempli l’objectif initial de la journée.

«Lors de la réunion par équipes, j’ai déjà dit à tout le monde que je voulais une course rapide, commencer à tirer fort pour voir ce qui allait se passer. Je savais qu’il y avait un port et j’attendais de voir ce qui allait se passer et de voir qui a de bonnes jambes et qui n’en a pas. Aujourd’hui, celui qui était le mieux a gagné, il n’y avait pas de stratégie ».

Josep Betalú

Il a atteint le but avec un peu plus d’une minute de distance du groupe de poursuivants, qui comprenait les deux premiers, Jesús del Nero et Julen Zubero. C’est maintenant le KH7 Logifrío qui dirige le général, mais il n’est pas confiant.

«Je pense jour après jour. Sur le Titan, toutes les étapes doivent être marquées en rouge, c’est ce que j’ai appris au fil des ans. Quand on y pense le moins, on a un coureur en tête et on peut tout perdre. Vous ne pouvez jamais vous perdre sur le Titan. J’ai un bon équipement et de bonnes jambes pour combattre ».

Josep Betalú

Oriol Colomé est entré dans ce même groupe, qu’une panne mécanique a empêché hier de faire un bien meilleur résultat. Iván Díaz était onzième, Sergi Escobar est entré le 24e, Sylvain Chavanel en 28e position et Genís Zapater en 36e. Après avoir beaucoup souffert hier, Miguel Induráin, père et fils, est arrivé à 3: 01’15 et 3: 01’41 aux 37e et 38e positions.

«Aujourd’hui a été une merveille. Les sections qui traversaient le sable étaient beaucoup plus cyclables que celles de l’étape d’hier. « 

Miguel Induráin

Sílvia Roura se classe deuxième

Sílvia Roura était également très satisfaite à l’arrivée. La jeune cycliste, vainqueur des Titan Series Saudi Arabia, a terminé troisième de la première étape, mais après la belle performance de la deuxième, elle a grimpé d’une position et est maintenant deuxième après le championnat du monde Clàudia Galicia, également sponsorisé par KH7. Clàudia est intraitable. Chaque jour, elle mène l’étape avec solvabilité et remporte l’étape à cinq minutes et remporte directement sa deuxième victoire dans le désert après celle obtenue en 2013. Sílvia Roura est, avec Ramona Gabriel, sa principale rivale. Aujourd’hui, l’assaut sur la deuxième place du classement a été rapide. Au premier contrôle de la marche, la jeune coureuse et étudiante en médecine devançait Ramona Gabriel, Olga Echenique et María Díaz à deux minutes d’intervalle, un temps qui augmentait jusqu’à la fin.

Enfin, un autre membre de l’équipe KH7 LogifrIo a atteint le Top10. L’Andorrane Marta Ballús a terminé la course en 4 h 18 et continue de faire ses débuts dans le Titan Desert malgré le fait qu’un défaut dans son équipement l’a empêchée de courir à 10 kilomètres de la ligne d’arrivée, devant atteindre la ligne d’arrivée en poussant sa moto.

Josep Betalú: «La course s’est très bien déroulée, Iván Díaz m’a fait un très bon dernier relais et j’ai continué et j’ai pu accompagner Sergio Mantecón. On s’est bien compris, Sergio mérite beaucoup de respect pour moi, c’est un grand pilote, quelqu’un qui vient du top 10 d’un championnat du monde, c’est quelque chose à prendre en compte. J’ai vu que j’avais de bonnes jambes, il a beaucoup de vision donc je l’ai étudié et finalement il a eu la malchance que quand on roulait fort, il a subi une crevaison. À ce stade, j’ai regardé en arrière et j’ai vu que le groupe arrivait, alors j’ai pensé qu’il me restait 15 km à parcourir avant d’atteindre la ligne d’arrivée et que je ne pouvais pas les attendre. Je me suis poussé jusqu’à la ligne d’arrivée et j’ai pu réaliser un bon temps, chaque seconde supplémentaire est bonne pour le classement général.

Je me mets en premier mais nous n’avons pas encore fini, il y a des coureurs forts. J’ai une bonne équipe, donc je suis confiant. Iván Díaz se sacrifie à 100% pour moi alors que je pourrais me battre pour la victoire. Sur le Titan, vous ne pouvez jamais vous perdre ».

Silvia Roura: «Aujourd’hui, deuxième étape du Titan Desert. Une étape plus courte mais très difficile, où j’ai pu terminer en 2ème position et donc passer 2ème au général ».

Galerie étape 2: