Accéder au contenu principal

Manuel de survie en montagne

Lorsque nous planifions un voyage à la montagne, nous pensons à la partie passionnante de l’expérience, au défi que cela impliquera ou à tout ce que nous allons découvrir. Mais avons-nous un plan au cas où les choses ne se passeraient pas bien ? Avec ce petit guide de survie de base, nous voulons vous aider à préparer vos itinéraires en toute sécurité. Et c’est que la meilleure arme face à un imprévu est d’être préparé.

La première et la plus importante chose est d’anticiper que tout peut arriver, car cette planification est un élément fondamental :

Manuel de survie en montagne

1-. Connaître le terrain

Tout d’abord, il est très important de bien connaître le terrain qui va être visité, s’il va être boisé, plat, rocheux, etc. et renseignez-vous sur les risques ou les dangers que la zone peut présenter.

Pour connaître le terrain et la géographie, vous pouvez compter sur des cartes 3D, pour connaître les cartes de relief et d’orthophotos pour visualiser le type de terrain, en plus des cartes topographiques avec lesquelles suivre les sentiers. Nous vous recommandons de prendre l’itinéraire préalablement planifié et analysé depuis chez vous, un logiciel comme Land, vous aidera à connaître chaque point de votre itinéraire, et des itinéraires alternatifs en cas d’urgence.

2-. Regarde la météo

Avant de commencer un itinéraire de montagne, il est important de connaître la météo pour se décider. Se faire surprendre par une tempête en haute montagne ou une tempête de neige peut provoquer des accidents désagréables, il est donc important de savoir à l’avance quel temps il va faire pour pouvoir être préparé et annuler le parcours si nécessaire.

Kit de survie

3-.  Kit de survie. De quoi avez-vous besoin?

Une trousse de survie de base doit comprendre : De l’eau, de la nourriture, un couteau, une corde, des allumettes étanches (ou un briquet), une petite trousse de secours, une lampe de poche, un imperméable, des vêtements chauds et une boussole avec carte ou un GPS.

Pourquoi recommandons-nous l’utilisation du GPS ?

En dehors du mobile ou de la carte, nous recommandons toujours l’utilisation du GPS en montagne, surtout si l’itinéraire s’annonce long et que des imprévus peuvent survenir.

Le GPS a une plus grande autonomie qu’un téléphone portable et est conçu pour résister aux situations extrêmes de froid, de chaleur, d’eau, sans affecter la batterie ni la visibilité de l’écran. En cas de perte, il est important de réserver la batterie du téléphone portable pour pouvoir passer des appels et ne pas l’utiliser comme GPS.

De plus, l’avantage du GPS par rapport à une carte est que le GPS vous dira exactement où vous êtes.Si vous vous êtes perdu, vous ne saurez peut-être pas exactement où vous situer sur une carte papier.
Si l’événement imprévu est une météo défavorable, avec le GPS, vous pourrez vous orienter à la fois sous la pluie et dans le brouillard au fur et à mesure. Pouvoir tracer un chemin alternatif et émettre un son à chaque fois que vous quittez le chemin.

Pourquoi recommandons-nous l'utilisation du GPS ?

Et si ça arrive…

Tout et portant un itinéraire bien planifié et un GPS qui indique l’itinéraire, des imprévus peuvent toujours survenir qui peuvent nous immobiliser dans une zone, comme un accident, un changement soudain de temps qui nous empêche d’avancer, etc… Gardez calmez-vous et suivez ces 4 conseils :

1. Analyser la situation

En cas d’imprévu/accident, le plus important est de savoir réagir et de garder une attitude sereine et volontaire face à la peur et la fatigue qu’une situation d’incertitude peut engendrer.

Alors arrêtez-vous, prenez votre temps pour analyser la situation, détendez-vous et ne laissez pas la panique vous envahir.

Le premier sera d’analyser s’il faut avancer ou non. Cette décision dépendra :

  • Si vous pouvez vous déplacer, en cas d’accident
  • Vous pouvez envoyer un signal d’urgence/avertissement et vous devez rester à l’endroit exact.
  • Aucune visibilité.
  • L’endroit où vous vous trouvez présente certains dangers, tels que risque d’avalanches, montée soudaine de l’eau de la rivière, précipices, etc.

Nous vous conseillons l’article suivant : Comment éviter une crise de panique en montagne ?

2. Assure l’imperméabilité et la chaleur corporelle

Une fois la situation analysée et une décision prise, il est important de s’assurer que vous gardez vos vêtements isolés et secs.Pour cela, emporter un imperméable ou une capeline dans votre sac à dos vous sera d’une grande aide.

En plus de maintenir la chaleur corporelle, pour cela, vous devez connaître les zones où le corps perd le plus de chaleur pour les garder couvertes : Tête, cou, poignets, mains, chevilles et pieds. Essayez de les garder tous couverts et continuez à bouger, en évitant le vent et en vous asseyant directement sur le sol sans utiliser de matériau qui vous isole du froid et de l’humidité du sol.Boire et manger régulièrement vous aidera également à maintenir votre chaleur corporelle.

Trouver un refuge

3. Trouver un refuge

Si vous devez passer la nuit à l’extérieur, il est important que vous trouviez un endroit où vous abriter, ou à défaut, aménagez-en un pour vous protéger de la pluie, du vent ou de la neige et pouvoir vous reposer pour refaire le plein d’énergie.

Pour cela il est important de bien choisir l’emplacement de notre refuge pour passer la nuit :

  • Recherchez les zones les plus ensoleillées et les plus sèches, en évitant les zones les plus humides. Pour ce faire, dirigez-vous vers le sud ou le sud-est à la recherche des zones les plus chaudes.
  • Éloignez-vous des zones de marécages ou de rivières pour éviter d’être dévoré par les moustiques ou d’être inondé en cas de pluie.
  • Gardez à l’esprit que plus l’abri est petit, plus il sera facile de chauffer l’environnement et de maintenir votre chaleur corporelle.
  • Concentrez la porte de votre abri du côté opposé au vent.
  • Ne dormez pas directement sur le sol, recherchez un matériau qui agit comme un isolant.
  • Essayez de trouver des abris naturels, une zone de buissons vous aidera à vous protéger du froid et du vent. Tout comme trouver une fente entre les rochers ou une grotte, cela vous protégera de la pluie ou de la neige.
Restez hydraté pour survie

4. Restez hydraté

La déshydratation peut provoquer des symptômes tels que maux de tête, fatigue, irritabilité, qui peuvent encore aggraver notre survie, il est donc conseillé de prioriser et de planifier comment effectuer une bonne hydratation.

Si vous n’avez pas assez de réserves d’eau, essayez de trouver des sources ou des rivières où vous pouvez puiser de l’eau, regardez autour de vous et évitez de boire l’eau des zones entourées de bétail, où l’eau peut contenir du fumier.

En montagne, mieux vaut prévenir que risquer. Rester calme, bien planifier son itinéraire et une bonne équipe nous éviteront bien des maux de tête lors de nos sorties.

Comment choisir un GPS pour la Montagne ?

Découvrez quel GPS vous convient le mieux, en fonction de votre activité de montagne préférée. Trouvez votre GPS Montagne idéal.

Obtenez une cartographie détaillée

Une cartographie détaillée du terrain est essentielle pour planifier votre itinéraire. Dans notre catalogue, nous avons plus de 3000 cartes de haute qualité.